Vanitas, vanitatum, omnia vanitas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vanitas, vanitatum, omnia vanitas

Message  Calimero le Mar 1 Avr - 12:48

Tout n'est que vanité
Tout s'oublie ici bas
À quoi bon l'immortalité
Pour quelques plaisirs fugaces

Les grands châteaux, les grandes dames
S'oublient le lendemain
De vanité les princesses se pâment
Finissent en larmes, quant arrive le matin

Qu'est-ce qui pourra combler ma vie
Je ne connais même pas un rêve qui puisse rassasié
Après l'ivresse vient le vide
Après l’exhaussement d'un vœux, on se retrouve brisé

Cependant l'homme est un vaniteux
La vanité à donc quelque chose de grandiose
Tout avoir, tout posséder me rends si heureux
Moi au moins je verse mes larmes dans un bouquet de roses

Hymne à l'éphémère
Dans un monde d'équilibre et de volupté
Les plaisirs de la chair
Je cherche malgré tout l'immortalité

Les vampires profitent de la vanité
Pas les buveurs de sang, mais les grands poètes comme Morteüs
Les vampires ceux qui savent pécher
Ceux qui chaque matin en cherche toujours plus
avatar
Calimero
Admin

Messages : 1365
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 33
Localisation : Neverland

Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedespoemes.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum