9 l'histoire d'arthur lion (fin)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

9 l'histoire d'arthur lion (fin)

Message  Calimero le Ven 5 Nov - 16:03



Alison vit arriver Arthur, "quels sont ces trois impactes sur une si jolie voiture, "montez Alison je vous expliquerez plus tard" lui répondit Arthur. Il roulait et grâce aux indications d'Alison et au système G.P.S, il roulait surement vers chez elle. Alors qu'Alison continuait la causette, Arthur pour la taquiner lui mettait la main sur la cuisse, cela l'ennervait toujours et c'était avec vive recommandation qu'elle lui demandait d'enlever sa main. Enfin chez Alison, un appartement assez chic, pas loin de la C.B.D. Alison préparait l'entré, une bonne salade niçoise, Arthur suivait la télé, mais il en eut assez. Il partit rejoindre Alison à la cuisine, en vérité elle ne pouvait plus lui résister, toutes ces caresses dans la voiture l'avait grandement éxité. C'est alors qu'Arthur remonta sa robe et la laissa en slip et en soutient gorge. Il fit dégouliner la vinaigrette sur son corps et la dégusta avec. Que de fraîcheur quant il s'échangeaient la salade de bouche à bouche.Puis ils se déportèrent dans la chambre au milieu des rires et des taquinements et Arthur et Alison firent l'amour comme pour la première foi, ils entendaient comme des symphonies célestes, comme une chorale de l'amour. Cependant ils se badigeonnaint de vinaigrette et de laitue. Puis ils allèrent se laver, ils se dévoraient des yeux et Arthur lui dit:" Tu sais c'est la première foi que j'aime une femme comme toi, je pense à des choses sèrieuses avec toi".Puis ils s'essuiyèrent devant le miroir, quant du miroir surgit une main qui attrapa Arthur par le cou et l'aspira comme dans un vortex. Arthur était nu, il n'avait avec lui que son pendentif. Il était encore partit dans un autre monde. Alison pleurait, elle pleurait le seul amour de sa vie, qui ne reviendra peut-être plus.
 Arthur se réveillait peu à peu, il était sur une terre, noir, fraîche et humide, dans un lieu obscur, devant lui une entité à la vieillesse infinie, une femme au mamelon desséché, elle avait la peau noir ténèbres et des vers circulaient sur son corps, elle avait des cheveux blancs et légèrement grisé et ses yeux louchaient. Arthur lui aussi était nu et il n'avait sur lui que son pendentif, puis l'entité se mit à parler:" Arthur, Arthur tu n'aurais jamais dut accepter cette mission, sais tu qui est monsieur Smith, un vieux fou, quelqu'un qui hait ce qu'il ne connaît pas, qui a gâché sa vie et qui comme beaucoup reporte le tord sur le diable. Je ne te dis pas que nous ne sommes pas mauvais, mais ce que je te dis c'est que tu n'aurais jamais dut accepter cette mission, monsieur Smith vieux fou. Tu crois aussi que le diable est mort, il n'est pas mort, il ne peux pas mourir. Cependant tu lui a fait très mal, 7 balles c'était bien calculé. Arthur parlons un peu du diable, qui est le diable, il n'a pas de visage, c'est un esprit, tout ce que tu vois de lui c'est un songe, une représentation de lui, il est parfois la représentation de toutes les croyances de l'humanité. Le diable n'existe pas, il est d'un monde parallèle, il n'est qu'un tas de ligne, qu'une imagination"
Puis l'entité lui montra une porte, une petite porte derrière elle, et lui dit:" Prends cette porte Arthur, c'est le chemin par lequel tu dois rentrer chez toi".  Puis Arthur passa à quatre pattes par la porte et il arriva dans une autre salle, une salle obscure et pleine de bougies, au sol des pétales de roses et il se décida à marcher tout en se cachant derrière le mur. Puis il finit par découvrir un endroit voilé, Arthur au milieu des bougies et sur le parterre de roses se rendit vers l'endroit déjà il discernait quelque chose d'affreux au travers du voile, il souleva le voile et découvrit une énorme femme, nue allongée sur un tombeau en pierre, les flancs de sa graisse débordaient d'un côté et d'autres et prisonnière de son poids elle ne pouvait pas bouger. Le plus intéressant dans tout cela c'était son sexe, il en sortait un liquide translucide et autour il y avait six boutons plein de pue. La chose en voulait et Arthur Lion bandait, c'était plus fort que lui, mais cependant la chose le repulsait, sans parler de l'odeur immonde qui s'en échappait.
 L'énorme femme se mit à parler:"La porte mon bel Arthur, pour que tu rentres chez toi, c'est que tu me pénètres et me pénètres encore, jusqu'à ce que tu jouisses". Arthur dégoutté, mais attiré par le plaisir, lui homme fort et responsable foutu son foutre dans l'énorme vagin de la démone et il fut comme possédé, il en tira un plaisir fou, ça dura longtemps, très longtemps, il s'agrippait parfois à ce qui ressemblait à des fesses, la correction était bonne et on entendait la chose émettre un profond râlement. Puis Arthur jouit et l'émeraude de son pendentif lâcha comme une lumière verte qui engloba tout son corps, puis le noir, l'oubli et Arthur réapparu dans la douche d'Alison. Il se lava alors, dégoutté dans son âme d'avoir touché à une immondice pareille, mais éprouvant un grand bonheur quant aux sensations de plaisir et de nirvana qu'il avait éprouvé. Il avait laissé ses habits près du lit d'Alison, elle dormait, il était 3 heures du matin, après s'être habiller, il la réveilla par un doux baiser. Alison était heureuse de le revoir, lui expliquant que ça faisait 3 jours qu'il avait disparu et que depuis elle n'avait pas bougé de son appartement, ils s'embrassèrent puis il partit.
 Plus de traces d'obus sur sa Lamborghini, une nouvelle vie s'annonçait pour lui et Alison, mr Smith était selon lui certainement un fou, mais autant mordre la vie à pleine dent. Le voici dans sa maison, vivre dans l'équilibre et mieux encore dans l'évolution, le karaté pour lui plus qu'un sport était une philosophie, le karaté c'est toute la vie. Arthur Lion avait décidé de vivre heureux.

                                                                                                          Fin
avatar
Calimero
Admin

Messages : 1388
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 33
Localisation : Neverland

Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedespoemes.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum