4 l'histoire d'arthur lion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4 l'histoire d'arthur lion

Message  Calimero le Ven 24 Sep - 10:26



La déesse était nue, elle possédait une longue chevelure qui la décorait jusqu'aux fesses et deux tresses qui embellissaient ses seins, sa démarche était féline, ses seins un nectar, un plaisir charnel, sa hanche était décoré d'un magnifique collier en or et les poils de son vagin étaient sauvages. Puis Arthur regardait le médaillon qu'elle pressait entre ses seins, elle écarta ses seins pour mieux le lui faire découvrir, ce médaillon en or représentait un luxueux pénis, qu'elle se mit coquinement à lécher tout en le regardant de manière sournoise. Arthur était gagné, et déjà sa langue était sur son cou, et elle pelotennait ses fesses au travers de son pantalon. Elle fit alors sauter les boutons de sa chemise, l'étendit à terre et d'un mouvement preste lui descendit la braguette. La copulation dura environ 6 heures de temps et la coquine après avoir déguster se décida à accomplir sa mission, c'est à dire faire souffrir Arthur Lion. Elle se mit à miauler, on pouvait lire dans le regard d'Arthur énormément d'inquiétude elle le fixa alors et un crocs de faïence sortit du vagin de la déesse pour traverser le pénis d'Arthur, le sang ruisselait sur les jambes d'Arthur. Elle se leva brusquement et déchiqueta son sexe, Arthur gémissait et se tordait de douleur. La déesse méchante et malicieuse posa alors ses fesses sur son visage et fit ses besoins sur lui. Puis elle se mit à gesticuler bizzarement tout en tournant autour de lui, Arthur Lion sentait qu'il s'enfonçait dans le sol, sous l'effet des puissantes incantations de la déesse. Il avait disparu et il était parti ailleurs.
 De doux murmures réveillèrent Arthur Lion, son sexe est revenue, il est comme avant cela le soulage grandement. Son gun en or est toujours sur lui et il dégouline de sueur. Il sort un peu plus de son coma et remarque qu'il est sur un énorme lit, couvert par une énorme couette. Malheur Arthur a regardé le sol et il contemple alors de magnifique éclats de verres, aucun d'eux n'est jumeau tous sont vraiment tranchants. Au quatre coin de la salle des bougies.
 Maintenant des mains le caressent, il regardent et croise le regard de douze femmes nues, qui dansent comme envouté par la pleine lune, leurs crocs ressemblent à des dents de serpents et Arthur sait qu'elles veulent lui administrer ce douloureux poison.
 En voilà une qui caresse son sexe, et le regarde dans les yeux et le mords pour laisser deux trous douloureux et pour ainsi décorer son pénis. Elles le mordent toutes, Arthur Lion devient une oeuvre de la renaissance, comme sa vie qui n'est qu'une poésie, un parfum agréable pour le Tout Puissant. Décorer par les morsures, émondé dans la douleur, Arthur souffre mais il est heureux, en voilà une qui l'embrasse car vaincu par l'amour, elle était particulièrement belle avec ses cheveux roses et collants, Arthur aurait voulu cueillir une rose blanche pour elle, une rose de la montagne et caresser tout son corps avec, son corps d'amour et de haine.
avatar
Calimero
Admin

Messages : 1392
Date d'inscription : 14/09/2010
Age : 34
Localisation : Neverland

Voir le profil de l'utilisateur http://leroyaumedespoemes.forumgratuit.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum